• Voici la démarche que j'ai appliquée pour obtenir le résultat présenté ici

    Seuls les milieux devant et dos sont modifiés.
    Tracer ces deux pièces sur une feuille.
    Pour le milieu devant, tracer la ligne milieu passant par les points qui figurent les boutons.

    Transformation bloomer du bas de la robe Bleuet

    Pour le milieu devant
    1 - Tracer la ligne perpendiculaire au milieu passant par le repère de taille
    2 - Tracer sur la ligne milieu la hauteur du montant d'enfourchure = 1/3 TH     (TH = tour de hanches)
    3 - Tracer la perpendiculaire au mileu passant par le point obtenu, et y placer un point à 1/8 TH
    4 - Tracer sur le milieu le point correspondant à la moitié de la hauteur d'enfourchure
    5 - Dessiner la courbe à partir de ce point en respentant un angle droit et une platitude de 2cm à l'endroit où se rejoignent devant et dos.
    6 - Tracer la parallèle au milieu devant passant par le bas de l'enfourchure. Prolonger le tracé du bas de la robe en restant perpendiculaire au milieu.
    7 - Retracer le bas du bloomer en retranchant une certaine longueur selon que l'on le désire plus ou moins court.

    Pour le milieu dos
    1 - Tracer la ligne perpendiculaire au milieu passant par le repère de taille
    2 - Tracer sur la ligne milieu la hauteur du montant d'enfourchure = 1/3 TH     (TH = tour de hanches)
    3 - Tracer la perpendiculaire au mileu passant par le point obtenu, et y placer un point à 1/8 TH
    4 - En partant de la ligne de taille, tracer sur le milieu le point correspondant à 1/8 TH
    5 - Dessiner la courbe à partir de ce point en respentant un angle droit et une platitude de 2cm à l'endroit où se rejoignent devant et dos.
    6 - Tracer la parallèle au milieu devant passant par le bas de l'enfourchure. Prolonger le tracé du bas de la robe en restant perpendiculaire au milieu.
    7 - Retracer le bas du bloomer en retranchant une certaine longueur selon que l'on le désire plus ou moins court.

    Une fois le devant et le dos assemblés, faire les fronces en laissant un espace sans fronces de 5cm environ de part et d'autre de l'intérieur des jambes. Pour ma part, j'ai tiré les fils de fronces jusqu'à obtenir 5cm d'aisance par rapport à mon tour de cuisse à l'endroit le plus fort.
    J'ai aussi retiré 2cm de longueur au dos, là c'est à chacun de voir selon sa conformation de fessier.

    Il sera nécessaire d'adapter la patte de boutonnage devant puisque qu'elle ne peut plus se prolonger jusqu'en bas. Pour cela, il faut couper une parementure pour la partie où se trouvent les boutonnières.

    **********

    Et, pour terminer, une vignette ‘biquette en croisade contre les anglicismes blogosphériques’

    Transformation bloomer du bas de la robe Bleuet

    Transformation/Modification/Retouche/Adaptation d'un patron
    -
    Altération d'un patron

    La prochaine fois, je vous illustrerai la différence entre un problème et un souci


    3 commentaires
  • Aujourd’hui en test de construction de base de corsage, deux méthodes de patronage pour débutants. J’ai respecté scrupuleusement les mesures prises pour la construction de la base Esmod, base qui par sa qualité me sert de mètre étalon pour le moment.

      * Voici d’abord la célébrissime Teresa Gilewska : Le modélisme de mode – Volume 1, Editions Eyrolles (2008) 

    La curiosité aiguillonnée par les difficultés rencontrées par Vanessa sur T&N, j’ai essayé de faire une petite revue de blogs pour voir qui y trouvait son bonheur, mais c’est assez difficile de trouver des témoignages détaillés. En voici tout de même deux : d’abord blade runneuz qui ne semble pas y avoir rencontré d’embûche, et samia création, qui est un peu gênée par le fait de construire rectangle de base du patron à partir du tour de poitrine et non du tour de hanches, mais qui est parvenue à contruire un patron de robe en ajoutant 5cm à la longueur taille dos.

    J’ai réservé la méthode à la bibliothèque de Paris, mais vu que les emprunteurs précédents font de la rétention, je l’ai emprunté à la bibliothèque sororale (un bien joli mot, qui ne veut pas dire « mange des sureaux par la bouche ») dès que j’en ai eu l’occasion.

    ERRATUM 22/05/13: j'ai refait le devant gilewska car je m'étais plantée dans la mesure taille-épaule. Et l'emmanchure est encore plus petite à présent.

    Gillian et Teresa sont dans un bateau  dos fond corsage esmod & gileska

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

                Différences notables (points fixes : lignes milieu et point de recoupement des lignes d'épaule à l'encolure) :
          - pente d'épaule devant plus accentuée
          - encolure devant plus profonde
          - bas d'emmanchure plus haut
          - longueur d'emmanchure dos beaucoup plus réduite et courbe de son tracé beaucoup moins accentuée
             (l. emmanchure esmod : devant 20cm, dos 21cm / gilewska : devant 19cm, dos 16.5cm)

    Il me reste à ajouter les pinces poitrine et d'épaule dos, mais comparé à celle obtenu avec la méthode Esmod le placement de l'emmanchure et le dessin de l'emmanchure dos sont vraiment pourris. Le livre semble satisfaisant pour l’explication des transformations, mais ce n’est pas pour ça que je suis venue. Recalé.

      * Et trouvée par hasard chez Gibert jeune alors que je cherchai un Jaque ou un Chiapetta en goguette, Pattern cutting made easy – a step by step introduction, Gillian Holman, Anova Books (1997)

    Méthode sans rapporteur et en anglais, qui comme Gilewska, part de la taille et non des hanches. Propose jupes, corsages, quelques cols, manches, bases de veste et pantalon. Les dessins sont faits à la main. Construction de la base corsage avec pince poitrine et aisance inclues d’emblée.

    Devant base corsage avec élargissement esmod & holman Dos base corsage avec élargissement esmod & holman

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

                 Différences notables :
          - pas de traditionnel 1cm ôté du 1/4 dos pour le mettre devant
          - pince poitrine beaucoup moins ample (alors que la pince taille est identique)
          - emmanchure dos un peu moins creusée
          - la ligne de taille remonte d'1,5cm sur les côtés

          [- ligne poitrine 1,5cm plus basse mais là c'est une erreur de calcul de ma part, normalement c'est ok]

    Je rencontre exactement le même problème que chez Gilewska avec un alignement carrure dos/pointe d’épaule. Sur les autres points ça a meilleure tête. Pas de secret : il y a davantage de mesures à prendre que chez gilewska.
    Quelques incompréhensions toutefois sur la cohérence des mesures. Par exemple à la page des mesures à prendre sur soi, la différence de hauteur entre encolure milieu devant et encolure épaule est estimée à 10cm, contre 8cm une fois calculé pour la construction, pour le dos cette différence est estimée à 5cm contre 2cm imposés pour la construction. La profondeur d'emmanchure (= à la verticale) estimée pour une taille 40 est de 20cm sans l'aisance, ça fait beaucoup aussi (j'ai pris 18,5cm, cette mesure n'étant pas demandée dans la méthode Esmod). Perplexité.

      * J’ai aussi feuilleté Couture – Créer ses patrons – Conception/Adaptation/Modification, Jo Barnfield & Andrew Richards, Editions Eyrolles (2013)

    Le format, la mise en page et les modèles finis présentés sont très attractifs, et à première vue, les modifications de patrons sont bien expliquées visuellement. Grosse lacune du livre : on n’explique pas comment faire son patron de base; une page avec les mensurations standard, une page avec l’allure d’un patron de base, et voilà la chenille qui redémarre en embrayant direct sur les modifications. Vaseline à la charge de l’aimable clientèle.

    Conclusion : je trouve ça dommage de proposer des méthodes simplifiées sous prétexte qu’elles ne sont pas à destinations de professionnels. Partant du principe que si tu t'y mets c'est parce que t'en as marre de bidouiller des patrons existants, mieux vaut partir d’un maximum de mesures précises, quitte à passer plus de temps sur la construction du patron, et avoir le minimum de modifications hasardeuses à faire pour obtenir un patron fidèle à sa morphologie. Plus il y a d'approximations arbitraires (par ex : pince de 4cm chez Holman, pente épaule 26° chez Gilewska), plus on a de risque d'obtenir un patron mutant.


    6 commentaires
  • Suite des explications de la construction du haut du corsage, en synthétisant celles du livre.

    Emmanchure Dos

    AA1 = 1/4 TH -1       JJ1 = 1/4 TP          N1 est l'intersection de A1J1 avec la ligne de taille
    Dessiner M1 tel que M1N1 = 1/4 valeur galbe côté (ça dépend du TT, ici mettons 1 cm)
    Dessiner J2, sur le prolongemenr de M1J1 tel que M1J2 = [(DF+CE)/4] + 2   (CE= milieu encolure-milieu taille devant)
    Dessiner l'emmanchure dos passant par L3, L1 et J2.

    Construction d'emmanchure méthode Esmod dos

     

    Emmanchure devant:

    Construire I2 de la même façon que J2 pour le dos (c'est pas dessiné, mais on a BB1 = 1/4 TH + 1 et II1 = 1/4 TP + 2)
    Remonter P en P3 de 2cm.
    Placer P1 tel que C2P1 = 1/2 longueur épaule
    Construire la pince poitrine à partir de P1 et P3, avec P1P2 = 1/12 TP et P3P1 = P3P2
    Prolonger C2P1 avec la pince fermée. Sur ce prolongement, dessiner C5 tel que P2C5 = 1/2 longeur d'épaule
    Prolonger la ligne de carrure devant avec la pince fermée. Y dessiner K1 tel que KK1 = 1/2 carrure devant
    Dessiner l'emmanchure devant passant par C5, K1 et I2.

    Construction d'emmanchure méthode Esmod devant

    Théoriquement, le tour d'emmanchure obtenu pour une taille 40 est 40.5cm.
    J'ai décrit ici les modifications que j'ai du apporter à mon patron de base une fois tracé (que le devant en fait) pour qu'il ait une tronche harmonieuse.

     


    votre commentaire
  • A la demande de Vanessa sur T&N, je vais expliquer comment la méthode Esmod s’y prend pour faire dessiner une pente d’épaule sans définir de valeur d’angle particulière.

    D’abord, mesurer son tour d’encolure et sa longueur d’épaule. Mesurer également sa carrure dos (la ligne située à mi-distance du tour de poitrine et de l’encolure). 

    Sur le devant, on construit à partir du point C : milieu de l’encolure.

    Construction de pente épaule méthode Esmod

    La pente d'épaule se trouve définie. Ensuite seront dessinées la pince poitrine et l'emmanchure.

    Sur le dos, on construit à partir du point D : milieu de l’encolure, et de L1 : valeur de ½ carrure dos.
    Pour la pince omoplate, une valeur de 1cm est suggérée.

    Construction de pente épaule méthode Esmod

    Construction de pente épaule méthode Esmod


    1 commentaire
  • Quelques heures de travail (bon ok, 2 jours) et une chemise était née.

    Chemise sur mesure

    Même après repassage, les carreaux m'ont fait suer car il étaient toujours un peu tordus, donc j'ai du bien épingler les 2 couches de tissu avant de couper. Pas de difficulté dans la réalisation, j'en ai profité pour apprendre à faire les pattes de boutonnage manche en 1 pièce.
    Ce que je changerai la prochaine fois: bas de manche moins large pour avoir des plis moins volumineux, diminution de l'embu des têtes de manche, patte de boutonnage devant un peu plus large, pan arrière plus long car il sort trop facilement du pantalon, et 1 bouton supplémentaire devant.
    Plus de photos par ici.

    Contrairement au corsage à col rond, je suis sûre de la porter souvent (j'ai déjà commencé!).


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique